Tenez-moi au courant!

Menu
Informations générales
Publié le 26 juin 2018

Qualité de l’air dans notre école

Notre école a participé à l’étude Mon Air Mon Mon Ecole organisée par Greenpeace. Cette étude a surveillé la pollution de l’air dans 222 écoles en Belgique pendant deux semaines durant l’automne 2017. L’ APEEE Woluwe a parrainé le projet et un des enseignants dévoués de l’école a effectué une série de tests relatifs à la qualité de l’air.

Les tests ont été effectués à l’extérieur dans la cour de récréation, à l’entrée principale et à l’intérieur dans une salle de classe du secondaire et dans le bureau d’un enseignant. Vous trouverez un résumé des résultats de notre école en cliquant sur ce lien : Mon air mon école – EEB2.

Comme beaucoup d’entre vous l’ont peut-être soupçonné, les résultats ne sont pas bons. L’air est mauvais autour de la cour de récréation et de l’entrée de l’école/rue :

  • Les valeurs de NO2 de l’entrée principale et du terrain de jeu sont élevées. Ces valeurs élevées sont directement liées aux émissions des véhicules à moteur dans la rue.
  • Les valeurs de l’entrée principale et de l’aire de jeux sont supérieures à la moyenne dans les autres catégories.

Les valeurs extérieures inquiétantes ne se traduisent heureusement pas par de mauvaises valeurs intérieures, néanmoins, elles sont classées comme simplement « acceptables » par le rapport. L’APEEE estime qu’en tant que parents, nous avons la responsabilité première de protéger la santé de nos enfants dans l’endroit où ils passent la majeure partie de leur journée à respirer des niveaux inacceptables de pollution de l’air.

Nous avons tous intérêt à réduire notre propre pollution, voici quelques réflexions :

  • Les bus scolaires sont fournis et organisés par l’APEEE – inscrivez votre enfant au bus scolaire. Chaque année, nous ajustons les arrêts afin de regrouper les domiciles à proximité. A l’heure actuelle, seuls 2410 élèves sur 3095 utilisent le service de bus ! 165 enfants de maternelle prennent le bus sur 277. En primaire et secondaire, sur 2817 élèves, 407 enfants ne prennent pas le bus. Nous espérons que beaucoup viendront en vélo, à pied ou en transports en commun.
  • Mais nous pouvons quand même en déduire que chaque jour, plusieurs centaines de voitures viennent à notre école pour déposer ou ramasser les enfants.
  • Nous rappelons qu’il est interdit par la loi de laisser le moteur de la voiture en marche en attendant un enfant. [1]
  • Le parking ‘kiss and ride’ est conçu pour les déposes rapides et non pour les longues attentes. Une amende de 100€ est prévue dans le Code de la route belge [2] si vous attendez. Les gens confondent souvent cette zone avec le temps d’attente de 15 minutes des Kiss & Rides à proximité des aéroports ou des gares. Devant les écoles, aucune attente n’est permise.

L’APEEE continuera à négocier avec l’école pour fournir plus de supports à vélos à l’entrée de l’école. Nous plaiderons également en faveur d’un changement pour les bus destinés aux voyages scolaires afin qu’ils puissent attendre au parking de bus pour le ramassage/dépose au lieu de les faire attendre dans la cour de récréation de l’école et de polluer l’air dans l’enceinte de l’école.

Si votre enfant est asthmatique ou souffre d’un problème respiratoire, il sera particulièrement vulnérable au niveau élevé de pollution de l’air. Nous vous recommandons donc de consulter régulièrement les niveaux de pollution de l’air à Bruxelles (comme vous consulteriez la météo) sur http://aqicn.org/city/brussels/ et de demander des conseils médicaux sur la façon d’atténuer ces problèmes de santé.

En outre, Greenpeace demande aux parents de signer une pétition à l’attention des ministres belges (voir : https://www.monairmonecole.be) appelant à un air pur pour les écoliers belges et nous encourageons les parents à signer la pétition en tant que parents de l’Ecole Européenne.

Nous vous invitons également à regarder ce film sur la mauvaise qualité de l’air dans les villes réalisé par la chaîne ARTE :

Nous vous souhaitons de bonnes vacances d’été et espérons que vous commencerez la nouvelle année scolaire dans un esprit de contribution à la qualité de l’air.

Bettina Schmidbauer Mogensen
Vice President pedagogical affairs

[1] : L’article 8.6 du Code de la route belge stipule que «les conducteurs doivent en outre veiller à ne pas laisser le moteur en marche au point mort sauf en cas de nécessité.» and «Il est interdit à tout conducteur de procéder, au point mort, à des accélérations répétées du moteur.»

[2] : voir section « Kiss & Ride« 

Comments are closed