Tenez-moi au courant!

Menu
Informations générales
Publié le 15 février 2020

Présentation du conseil d’administration de l’APEEE 2020 et le projet Opera InCanto Turandot à l’EEB2

Présentation du conseil d’administration de l’APEEE 2020

Giles Houghton-Clarke, président, coordinateur du groupe de travail sur les Technologies de l’information

Je suis heureux d’être élu président de l’APEEE pour une deuxième année. Je m’efforcerai d’utiliser ce temps pour aider le conseil d’administration de l’APEEE à travailler efficacement dans les nombreux domaines dans lesquels nous sommes impliqués, notamment en ce qui concerne la surpopulation chronique et toutes les conséquences qu’elle a sur les élèves, les enseignants et les parents.

L’association des parents d’élèves joue un rôle clé dans les écoles européennes, très différent de celui d’une école nationale. Nous sommes ici des acteurs clés ; une voix dans le processus de décision au nom des élèves et des parents dans des forums aussi variés que les questions d’éducation, le bien-être des élèves, le soutien pédagogique et la santé et la sécurité, pour n’en citer que quelques-uns. Nous sommes également responsables de la gestion de tous les services de transport, de restauration et d’activités périscolaires, ce qui constitue en soi une petite entreprise avec un chiffre d’affaires non négligeable. C’est gratifiant, engageant et aussi parfois frustrant – mais c’est vital pour maintenir la grande école et la grande communauté scolaire que nous voulons tous pour les parents, les élèves, les enseignants et tous ceux qui en font partie.

Je me réjouis de faire la connaissance du plus grand nombre possible de parents au cours de l’année à venir. N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions à soulever, ou si vous souhaitez simplement discuter de l’APEEE. Mon adresse électronique est giles.houghton-clarke@woluweboard.eu

Tatiana Almeida, vice-présidente des Affaires pédagogiques

J’ai rejoint le conseil d’administration de l’APEEE pour la première fois en janvier 2019, en tant que représentant de la section portugaise.

Je suis la très fière mère de trois filles (P4, M2 et une future élève de notre école).

Comme nous le savons tous, les écoles européennes sont actuellement confrontées à d’énormes défis, de la surpopulation aux difficultés infrastructurelles, de la réforme pédagogique à l’adaptation à une toute nouvelle génération de communications et d’interaction.

Je crois qu’il est de mon devoir, en tant que mère et membre de la communauté scolaire, de m’engager et de participer activement au dialogue permanent sur le présent et l’avenir de notre école.

L’APEEE joue un rôle très important dans la promotion des normes d’excellence personnelle, académique et civique au sein de la communauté scolaire et je suis ravie et honorée de contribuer à cet objectif de toutes les manières possibles.

Je suis également particulièrement intéressée par le développement de nouvelles stratégies et politiques d’inclusion pour les étudiants ayant des besoins spéciaux.

En plus de participer à certains des groupes de travail horizontaux de l’APEEE (Communication, Budget, Politique d’inscription, Soutien pédagogique, Conformité et évaluation des risques et le nouveau groupe de travail pour la sensibilisation à la vie privée numérique), je contribue au travail de notre merveilleuse équipe en tant que vice-président pour les affaires pédagogiques.

Comme toujours, j’aimerais avoir de vos nouvelles !

N’hésitez pas à me contacter à l’adresse suivante : tatiana.almeida@woluweboard.eu

Bettina Schmidbauer Mogensen, vice-présidente des Affaires administratives, coordinatrice du groupe de travail sur la Cantin

Cela fait maintenant cinq ans que je suis au conseil d’administration, à différents postes (coordinateur du primaire, vice-présidente pour les affaires pédagogiques). Cette année, j’ai été élue pour prendre en charge la vice-présidence des affaires administratives. C’est une fonction importante, qui consiste à s’assurer que notre APEEE fonctionne bien, respecte la loi et reste à jour en son sein. Nous sommes une organisation à but non lucratif, mais avec un chiffre d’affaires annuel non négligeable. Cela nécessite une gestion du personnel et un contrôle financier appropriés. Après des années passées au conseil d’administration, je crois avoir acquis une connaissance et une compréhension du fonctionnement de la « boite » et je travaillerai dur pour faire ressortir le meilleur des services au profit de nos enfants. Un grand projet pour l’avenir est l’introduction d’un nouveau système global de flux financier et de possibilités de paiement sans numéraire.

Je continue également à coordonner la cantine, un de nos métiers de base, ce qui est un défi surtout maintenant, avec une école surpeuplée, mais c’est aussi un travail très gratifiant et intéressant. J’aime cuisiner moi-même, ma famille a une histoire de « cuisine raffinée » et je suis tout simplement passionnée par la bonne nourriture et les régimes alimentaires sains. Il se passe beaucoup de choses avec les jeunes de nos jours, un nombre croissant d’adolescents deviennent végétariens. Nous essayons néanmoins de nous adapter au changement, tout en veillant à l’équilibre des repas. Nous nous concentrons sur les aliments biologiques et locaux lorsque c’est possible et nous essayons d’éviter autant que possible le gaspillage de nourriture. Et par rapport au courant dominant, je suis fière de dire que d’autres nous recherchent pour s’inspirer : nous n’avons que 2,3 % de déchets alimentaires contre les 10 à 25 % habituels dans les cantines conventionnelles. Pendant la semaine de l’environnement organisée par l’école à la fin du mois d’avril, nous nous engagerons avec les enfants et les encouragerons à laisser moins de déchets alimentaires derrière eux, à y réfléchir à deux fois avant de mettre dans leur assiette d’énormes quantités de nourriture qui sera gaspillée par la suite. Nous organiserons davantage d’événements d’information pour les parents et continuerons à l’avenir notre travail sur une meilleure communication. Sur le site web, vous trouverez également une brochure avec un aperçu de la cantine.

En dehors de cela, je travaille à la Commission à la DG MOVE, dans le domaine international sur l’Europe occidentale et septentrionale et l’Arctique. Je suis également peintre et j’adore les cours de céramique que je suis.

Tout cela, plus ma famille bien-aimée et mon chien errant Luna !

Et notre famille soutient deux « filleuls » d’Inde et de Bolivie par des dons mensuels et des échanges de lettres.

Pas le temps de s’ennuyer, c’est sûr !

Ma devise est la suivante : si vous travaillez ensemble et partagez, la vie est plus agréable !

Bettina Schmidbauer Mogensen

avec des enfants à S3 et S4 DE

 

Vanessa Aulehla, trésorière, déléguée d’Interparents, coordinatrice du groupe de travail sur le Budget

 

C’est ma quatrième année au sein du conseil d’administration de l’APEEE. Ma fille a passé son BAC il y a deux ans, mon fils est en S5.

En tant que trésorière et coordinatrice du groupe de travail sur le budget, il est de ma responsabilité de veiller au respect intégral des principes de bonne gestion financière et des règles détaillées en matière d’argent, qui sont déjà bien établis dans notre organisation. L’AG a voté le budget 2019/20 et nous devons le mettre en œuvre en conséquence. La tâche de fixer un nouveau budget équilibré pour l’année scolaire 2020/21 nous attend.

En outre, en tant que membre du groupe de travail sur le secondaire et d’Interparents, je continuerai à suivre de près les changements envisagés pour le BAC et à aider à trouver une position des parents au sein de notre conseil d’administration et avec toutes les autres écoles européennes sur les différentes idées de réforme qui circulent actuellement.

Enfin, je souhaite suivre et aider l’école à mettre en œuvre les 8 compétences clés, en particulier celles liées à l’orientation professionnelle.

Chers parents, je serais intéressé de vous entendre si vous avez des suggestions, des commentaires, des questions sur ces sujets.

Francesca Tudini, secrétaire du Bureau, coordinatrice du groupe de travail sur le Périscolaire, déléguée de l’ACI (Autorité centrale des inscriptions)

Chers parents,

C’est ma sixième année en tant que membre du Conseil d’administration. Selon la règle, c’est aussi ma dernière année. Cela a été une très bonne expérience et je veux en tirer le meilleur parti jusqu’à la fin.

Je poursuivrai mon travail au sein du Bureau en contribuant au bon déroulement et à l’efficacité de la procédure interne. Nous avons de la chance car nous travaillons tous dans un seul but, l’intérêt de nos enfants. Toutefois, le processus de décision peut parfois être lourd. C’est pourquoi nous avons besoin de règles claires, garantissant un processus démocratique où tous les intérêts sont pris en considération.

Je suis définitivement séduite par notre riche programme périscolaire, mais nous pouvons toujours faire mieux. Je pense à donner à nos enfants plus de possibilités de visibilité. Par exemple, pourquoi ne pas organiser des matchs amicaux contre les autres écoles européennes à la fin de l’année scolaire ? Les enfants adoreraient cela et les parents auraient la chance de voir les résultats d’une année de dur labeur. Nous avons déjà clarifié les règles et les avons mieux présentées aux parents au moyen d’une brochure détaillée. Nous pouvons également améliorer ce point et aider les nouvelles familles à mieux se familiariser avec le système.

Mon troisième poste, en tant que déléguée au sein du groupe de travail sur la politique d’inscription, m’amènera à représenter l’APEEE au sein de l’autorité centrale des inscriptions (ACI) lorsqu’il s’agira de prendre des décisions concernant la nouvelle politique d’inscription. Mon devoir sera de veiller à ce que les intérêts de toutes nos sections soient dûment représentés. Cette année, les discussions porteront sur la question de savoir comment peupler le site temporaire de l’OTAN. Ce sera un défi et il est important que nous représentions le mieux possible l’ensemble de la communauté scolaire.

En tant que projet personnel, j’aimerais faire avancer une nouvelle idée. Chaque année, des centaines d’étudiants quittent les 4 écoles de Bruxelles pour aller étudier à l’étranger. C’est une période stressante : leurs familles doivent organiser leur transfert, chercher un logement et s’occuper de toutes les tâches administratives qui s’y rapportent. Tout cela en plus des préparatifs du BAC ! Nous pouvons nous entraider via une simple plateforme, qui met en contact ceux qui ont déjà passé par le processus et qui sont prêts à mettre leurs connaissances et leur expérience à la disposition de ceux qui recherchent des informations de base. Au début, nous n’aurons peut-être que quelques volontaires, mais dans quelques années, une masse critique de parents prêts à s’entraider pourrait être constituée. Je crois que c’est l’esprit que nous devrions tous avoir.

Merci encore pour votre confiance.

Andreas Rogal, secrétaire à l’Information, délégué d’Interparents

 

C’est ma sixième et – en raison du règlement de notre mandat – dernière année au sein du conseil, représentant la section EN, cette année avec la nouvelle membre du conseil Anna Yavorska. Alors que je reste au bureau de l’APEEE en tant que secrétaire à l’information, ma collègue Natalia Karpenko a maintenant pris la relève en tant que coordinatrice de notre groupe de travail sur la communication. Je continuerai à coordonner le soutien de l’APEEE au programme de mobilité des écoles européennes (échanges d’étudiants), et j’ai pris en charge la coordination de ces efforts au niveau du système des écoles européennes au sein d’Interparents, où je continue également à être l’un des délégués de l’APEEE.

La prochaine année scolaire verra encore un autre changement dans la gestion des écoles avec l’arrivée d’un nouveau directeur adjoint pour le cycle primaire. Cela nous donnera l’occasion, à nous les parents, de nouer des relations étroites et constructives avec l’école, y compris sur les questions relatives au cycle primaire, et, après les débuts prometteurs que nous avons eus avec notre nouvelle directrice, de l’aider à réaliser sa vision d’une communauté scolaire unie.

Travaillant comme journaliste indépendant, je suis originaire d’Allemagne mais j’ai vécu au Royaume-Uni et en France avant de venir à Bruxelles il y a quinze ans. J’aime jouer au football, un intérêt que je partage avec ma fille aînée.Please feel free to contact me on any issue regarding which you think I could help you – and most importantly, if you want to contribute to the APEEE’s efforts regarding communication and the Mobility Programme.

Bengt Davidsson, membre du Bureau, coordinateur du groupe de travail sur la Santé, la sûreté et la sécurité, délégué d’Interparents, coordinateur de la task force du Programme de mobilité

 

Bengt est membre du conseil d’administration depuis 2017. Il a un enfant en P1 et un autre en P5. Il représente la section suédoise en primaire. Il écrit :

J’ai rejoint le conseil d’administration de l’APEEE car je voulais être étroitement impliqué dans le développement scolaire de mes enfants et contribuer avec mon expérience et mon énergie positive. Ayant une formation en ingénierie et en gestion environnementale, j’apprécie les bonnes structures et les références écologiques.

Cette année, je continuerai ma tâche de coordinateur du groupe de travail sur la santé, la sûreté et la sécurité. Il s’agit d’une tâche importante mais difficile, dont l’objectif est de rappeler sans cesse à la direction de l’école qu’elle doit s’attaquer aux problèmes, ce qui n’est peut-être pas sans rappeler un cabinet de conseil en orientation. Les questions couvertes par ce groupe de travail sont les problèmes liés à l’infrastructure de l’école (bâtiments), l’accès contrôlé au site de l’école et le bien-être des élèves.

Un autre domaine qui m’intéresse est celui des transports scolaires, qui, je crois, a le potentiel d’améliorer nos performances environnementales. Je suis également engagée dans le conseil de l’enseignement maternel et primaire (CEP&M). Il est important de continuer à combler le fossé entre les parents et la direction de l’école. Un dialogue positif avec l’école est essentiel pour obtenir de bons résultats !

Anthony Bisch, coordinateur du groupe de travail sur les Affaires pédagogiques des écoles primaires et maternelles (CEP&M)

Anthony a été réélu pour la troisième fois au conseil d’administration. Avec un enfant en P2, il représente la section allemande. Il écrit :

En tant que coordinateur du Conseil de l’enseignement primaire et maternel, je m’engage à promouvoir les intérêts des parents et des enfants grâce à un dialogue constructif avec la direction de l’école. Je veux favoriser une meilleure communication et une meilleure circulation de l’information entre les enseignants et les parents dans une école inclusive. Offrir un soutien aux élèves en cas de besoin tout en prévenant la violence est essentiel pour offrir un développement bénéfique à nos enfants dans un environnement multiculturel harmonieux.

En outre, je resterai fortement impliqué pour garantir un niveau de qualité élevé pour les services de transport et de cantine ainsi que pour les activités périscolaires fournies par l’APEEE.

Szilvia Kalman, coordinatrice du groupe de travail sur les Affaires pédagogiques du secondaire (CEES)

J’ai rejoint le Conseil d’administration en 2019 en tant que représentante de la section française. J’ai deux filles à l’école, en S2 et P4. Je me sens très honorée de travailler au sein du Conseil d’administration avec de nombreux parents dévoués pour le bien de nos enfants. Depuis sept ans, je travaille sur les politiques de l’éducation et de la jeunesse à la Commission européenne/DG Éducation, Culture, Jeunesse et Sport et c’est une grande opportunité pour moi de voir l’éducation sous un angle plus pratique à travers les yeux des parents. D’après mon expérience, il existe un consensus croissant sur les défis auxquels sont confrontées les écoles aujourd’hui et sur les orientations à prendre, mais j’ai le sentiment que la pratique est souvent loin de la théorie. Je pense que les écoles devraient doter les enfants des compétences nécessaires au XXIe siècle, qui exige de nouvelles méthodes d’enseignement et d’apprentissage. En même temps, le bien-être de nos enfants est tout aussi important que les résultats scolaires et je suis convaincue qu’il est possible de concilier ces deux aspects. J’aimerais aider l’école à progresser davantage dans ces domaines, notamment en utilisant les outils et les bonnes pratiques disponibles au niveau de l’UE. Au sein du conseil d’administration, je suis la coordinatrice du groupe de travail pédagogique du secondaire et je participe également aux travaux sur le bien-être et le soutien pédagogique.

Minna Melleri, coordinatrice du groupe de travail sur les Transports

Je m’appelle Minna MELLERI et je représente la section finlandaise, où j’ai deux filles en primaire et une en maternelle l’année prochaine. Je travaille dans une organisation à but non lucratif dans le secteur de l’éducation et je m’intéresse de près à divers aspects des systèmes éducatifs européens (leurs différences, leurs performances en comparaison internationale et la manière dont ils se rejoignent tous dans l’école européenne, par exemple).

C’est ma deuxième année à l’APEEE et je continue en tant que coordinatrice du groupe de travail sur le transport qui supervise le service de bus scolaire pour notre école. Je m’occupe également de la politique d’inscription et des questions pédagogiques au niveau du secondaire. J’aimerais contribuer à faire de l’école européenne de Woluwe une expérience agréable pour tous nos enfants, nos enseignants et notre personnel, et je crois que les parents jouent un rôle clé dans ce processus.

Anna Yavorska, coordinatrice du groupe de travail sur le Soutien à l’apprentissage

Je suis ukrainienne, mariée à un Irlandais, et je représente la section anglaise au sein du conseil d’administration de l’APEEE – rien d’inhabituel pour le « cœur de l’Europe ». J’apprécie vraiment la vie à Bruxelles et je trouve que c’est un environnement merveilleux qui profite également au développement de nos enfants. Je suis convaincue que notre école a beaucoup à offrir !

L’APEEE permet aux parents de contribuer à ses efforts incessants d’amélioration. Elle fait un travail remarquable pour enrichir le processus d’apprentissage, répondre aux besoins de la communauté scolaire et même rendre la vie scolaire plus agréable.

Par conséquent, après avoir été représentante de classe pendant 6 ans, je suis maintenant heureuse de rejoindre le conseil d’administration de l’APEEE, où je coordonnerai le groupe de travail sur le soutien à l’apprentissage et m’impliquerai dans l’amélioration des questions de bien-être des enfants, y compris la sécurité en ligne. Pendant les années où j’ai aidé notre classe, les enseignants et les parents, j’ai trouvé beaucoup d’idées intéressantes que je suis impatiente d’intégrer dans la merveilleuse équipe de l’APEEE. Je m’engage à consacrer mon temps au profit de l’école secondaire, où notre fils étudie actuellement, et de l’école primaire, où son petit frère ira dans quelques années.

Dans ma vie professionnelle, je m’occupe de la défense des droits de l’homme et de la diplomatie culturelle.

Natalia Karpenko, coordinatrice du groupe de travail sur les Communications

Chers parents,

 

C’est ma deuxième année au sein du conseil d’administration de l’APEEE où je représente les parents de la section néerlandophone. Mes enfants sont cependant en P3 de la section néerlandophone et en classe maternelle de la section italienne. Notre famille profite donc pleinement de l’environnement multiculturel et multilingue de l’EEB2.

L’année dernière, j’ai été très impliquée dans la communication entre l’APEEE et les parents, entre les différentes sections, entre l’APEEE et l’école. J’ai collaboré à la promotion et à la rédaction de la lettre d’information de l’APEEE. Je crois que le partage des pensées, des idées, des expériences, l’ouverture aux autres, une meilleure connaissance, le respect mutuel sont essentiels pour toute communauté, et certainement pour la communauté scolaire de notre école européenne multiculturelle et multilingue. Je suis sûr que nous voulons tous que nos enfants grandissent dans un environnement agréable, en faisant partie d’une communauté dynamique et inspirante d’élèves, d’enseignants et de parents. Une bonne communication entre les différents partenaires est à mon avis essentielle, et j’aimerais continuer à y travailler en tant que coordinateur du groupe de travail sur les communications au sein du conseil d’administration de l’APEEE.

J’ai une formation dans le domaine de l’éducation. En tant qu’enseignant remplaçant et stagiaire à l’école européenne d’Ixelles, j’ai une idée du fonctionnement d’une école européenne, même de l’intérieur. J’aimerais utiliser cette compréhension pour améliorer les bonnes relations de travail entre les parents, la direction de l’école et les enseignants. J’espère que mon expertise pourra être constructive dans ce domaine.

N’hésitez pas à me contacter pour toute question relative à la vie scolaire à l’adresse suivante : natalia.karpenko@woluweboard.eu.

 

Elita Petraitenė, coordinatrice du groupe de travail Communauté active

C’est ma deuxième année au conseil d’administration de l’APEEE. Je représente la section lituanienne avec des enfants en S2 et P4. Je suis juriste de formation et j’ai 10 ans d’expérience dans le service public.

Depuis que mes enfants sont inscrits à l’école, je fais du bénévolat pour différentes activités – marché de Noël, Footfest, bibliothèque, voyages scolaires, etc.

J’aime que les choses soient claires et bien faites. Je voudrais donc aider à améliorer le partenariat des parents avec la direction de l’école et les enseignants et à garantir le meilleur pour nos enfants. Mon objectif est de contribuer davantage à :

– aider les nouveaux arrivants à mieux comprendre la politique de l’école et de l’APEEE et à s’y adapter plus facilement,

– améliorer la sécurité des enfants à l’école (soutien à la lutte contre les intimidations, les mesures anti-drogues),

– assurer un soutien à l’apprentissage plus accessible aux enfants,

– promouvoir les activités extrascolaires à l’école et améliorer l’accès à celles-ci,

– promouvoir les activités de volontariat à l’école impliquant les parents et les enfants.

Sanjee Goonetilake, coordinateur du groupe de travail sur le Développement de la communauté scolaire

C’est ma troisième année au conseil d’administration de l’APEEE et ma quatrième année à l’école. Après avoir vécu 11 ans en Erythrée, au Zimbabwe et en Namibie dans le cadre de 3 postes diplomatiques de l’UE, nous sommes rentrés à Bruxelles en septembre 2016. Mes enfants sont en P3 et S2 dans la section néerlandaise.

Je représente la section néerlandaise avec mon âme sœur Natalia Karpenko.

L’une des raisons pour lesquelles j’ai rejoint le conseil d’administration de l’APEEE était de voir si cela valait la peine de sacrifier mon « virus de l’Afrique » pour vivre sous la pluie à Bruxelles. Je dois dire que cela a été une expérience fascinante de voir les « parents dans la gouvernance » et je remarque à peine le temps qu’il fait 🙂

Je suis un adepte du concept sud-africain d' »Ubuntu » qui signifie « Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous ». Nelson Mandela l’a adopté et Desmond Tutu l’a un jour décrit ainsi. « Une personne avec Ubuntu est ouverte et disponible pour les autres, s’affirmant aux autres, ne se sent pas menacée par le fait que les autres sont capables et bons, basée sur une assurance adéquate qui vient du fait de savoir qu’elle appartient à un ensemble plus grand et est diminuée lorsque les autres sont humiliés ou diminués, lorsque les autres sont torturés ou opprimés. »

Dans le même sens, je crois que nous pratiquons une forme d' »Ubuntu » en nous portant volontaires de manière désintéressée pour une association de parents d’élèves. Certains d’entre nous sont des parents célibataires avec de nombreuses charges, des travailleurs à plein temps, ayant d’autres contraintes, s’occupant de parents vieillissants, ayant des enfants handicapés ou ayant des problèmes de santé, des défis au travail et souvent déchirés par des dilemmes personnels. Malgré tout cela, nous sommes bénévoles pour l’association des parents et nous consacrons souvent d’innombrables heures à veiller à ce que chaque enfant de l’EEB2 soit heureux, en bonne santé et curieux d’apprendre. Il y a aussi beaucoup d’autres parents bénévoles que j’appelle des « héros silencieux » qui passent de nombreuses heures à Eureka, à la bibliothèque, au comité de vente de livres, au marché de Noël, à l’assemblée générale annuelle, à traduire pour l’école, à lire pour les enfants, à accompagner les enfants lors d’excursions ou simplement à aider les enseignants lorsque cela est nécessaire. Vous êtes tous appréciés plus que vous ne le pensez et nous avons la chance d’avoir une communauté de parents si chaleureuse que les autres APEEEs nous envient.

« Ubuntu » commence à mon avis par « la confiance comme point de départ », comme l’a dit Mme Malik dans sa récente interview. Et au sein du groupe de travail sur le développement de la communauté scolaire, dont je suis la coordinatrice, nous avons pour objectif de rassembler les parents, les enseignants, les élèves et l’administration de l’école en une seule communauté nourrie par la confiance. Je travaille également sur les questions de « bien-être » et j’ai été membre de l’équipe de conception de l' »enquête sur le bien-être » de l’école secondaire. Le partenariat avec les élèves et l’école a été remarquable et nous espérons que, lorsque les résultats de l’enquête seront publiés en mars, ils apporteront une avancée dans la communication avec nos enfants.

Je crois en la promotion de la pensée critique en tant que compétence de la vie courante et c’est pourquoi j’ai fait la promotion de « BRUMUN », la conférence modèle des Nations Unies à l’EEB2. Cette année, je compte me concentrer sur d’autres projets de développement de la communauté scolaire en améliorant la communication avec les parents grâce à mon équipe APEEE dédiée au sein du groupe de travail sur la communication. Et j’espère peut-être en apprendre un peu plus sur la façon dont l’association des parents d’élèves travaille sur le plan financier en faisant partie du groupe de travail sur le budget. Je suis également intéressée par la promotion d’un système transparent de « politique de plaintes » pour les services de base de l’APEEE, le transport, la cantine et le périscolaire. Cette année, j’ai rejoint Interparents en tant que déléguée « débutante » et j’espère représenter nos parents au niveau de l’école européenne. Les enjeux sont nombreux pour les parents, mais pour moi, la rationalité, la transparence et la confiance sont les clés de la voie du progrès.

Si vous avez des questions ou si vous souhaitez vous porter volontaire pour l’école, vous pouvez me joindre à sanjee.goonetilake@woluweboard.eu

Should you have any questions or would like to volunteer for the school, you can reach me at sanjee.goonetilake@woluweboard.eu

Suzana Roseiro, coordinatrice du Comité d’accueil

C’est ma première année en tant que membre du conseil d’administration, représentant la section portugaise avec Sara et Tatiana. Ayant déménagé à Bruxelles l’année scolaire dernière et prévoyant de rester jusqu’à la fin du secondaire, je voulais jouer un rôle actif dans l’éducation de mes enfants et contribuer à une communauté scolaire engagée par le biais d’échanges entre les sections, les élèves et les parents. Au Portugal, les associations de parents d’élèves n’ont pas le même niveau de responsabilité, puisque l’école fournit également la cantine et les activités extrascolaires, je vois donc ce modèle comme une raison supplémentaire de s’impliquer.

Tiago est en P5, Pedro en P1 et même avec tous les défis auxquels les écoles européennes sont confrontées aujourd’hui, je pense que nous sommes privilégiés de pouvoir nous intégrer dans ce projet d’éducation multilingue et multiculturel qui favorise notre identité culturelle et encourage la coopération et la communication entre les cultures européennes. Notre processus d’intégration a été plutôt facile, principalement grâce à l’accueil des autres parents, des enseignants et du personnel, il semblait donc naturel d’essayer de rendre la pareille et de faire de même pour les autres. C’est pourquoi j’ai décidé de coordonner le service d’accueil et de travailler avec les groupes de communication et de développement de la communauté.

Je souhaite également participer au dialogue sur l’avenir de l’école et les défis éducatifs découlant de la situation actuelle de surpopulation, au dialogue transversal et à la promotion de pratiques de mobilité durable au sein de la communauté scolaire. Le moment est venu d’être optimiste et d’essayer de laisser à nos enfants des villes meilleures, non seulement plus respectueuses de l’environnement, mais aussi avec plus d’espace pour jouer, marcher et être plus sûres (#bikeforbrussels). Et ils doivent être impliqués dans le changement.

Je suis toujours joignable via suzana.roseiro@woluweboard.com , alors n’hésitez pas à me dire bonjour.

Christine Thomas, coordinatrice du Comité d’accueil

Chers parents,

Je suis très heureuse de rejoindre le conseil d’administration de l’APEEE pour ma première année, en tant que représentant de la section FR avec Szilvia et Raquel. Je coordonnerai l’accueil et le service communautaire, avec Suzana. Ne manquez pas nos invitations pour les événements et rejoignez-nous !

Je suis belge et je suis la mère d’une fille qui est en S1. J’ai toujours été un parent actif, vous me connaissez probablement comme l’organisatrice de la foire de Noël. Je suis enseignante et je m’intéresse aux questions pédagogiques, au soutien pédagogique, aux TIC, à la communication, aux activités extrascolaires et, bien sûr, à la protection de la vie privée numérique.

Je suis à votre disposition pour toute question, alors n’hésitez pas à me contacter sur christine.thomas@woluweboard.eu

Roberta Maggio, coordinatrice du groupe de travail Conformité et évaluation des risques

 

Chers parents,

C’est ma deuxième année en tant que membre du conseil d’administration et je suis très honorée de continuer à faire partie de l’APEEE.

Je suis la fière maman de deux filles. La grande est dans la section italienne P2 et la petite, je l’espère, rejoindra le BEE2 en 2021. Italienne de nationalité, j’ai vécu en Hongrie et en Estonie avant d’atterrir à Bruxelles en 2016, juste à temps pour inscrire ma fille à l’Ecole européenne.

Notre école est grande, articulée et stimulante et en même temps, pleine d’opportunités, d’expériences et ouverte sur le monde. L’École européenne est un projet auquel il faut croire. C’est une philosophie et un style de vie à suivre. Nos enfants ont la possibilité de rencontrer le monde tous les jours, d’apprendre de différentes cultures et traditions et d’enrichir leur vie en apprenant plusieurs langues.

J’ai appris par expérience directe que l’APEEE est un élément fondamental dans la vie de l’école et dans la vie de nos enfants. Non seulement nous fournissons des services vitaux comme la cantine, le transport en bus et les activités extrascolaires, mais nous contribuons concrètement à créer un environnement plus sûr et enrichissant en promouvant un esprit communautaire.

En tant que membre du conseil d’administration, j’aimerais travailler à faire en sorte que le temps passé à l’école soit un bon moment, en donnant à nos enfants la possibilité d’apprendre et de grandir dans un environnement sûr et accueillant.

Je suis une juriste passionnée et je travaille dans le système de l’UE depuis une décennie. Pour la deuxième année, je serai la coordinatrice du groupe de travail sur la conformité et l’évaluation des risques. En outre, je représenterai la section italienne au sein du comité pédagogique pour le primaire, je participerai au groupe de travail pour la cantine, les activités extrascolaires et l’infrastructure informatique.

Je suis très intéressée par vos suggestions, vos idées et, bien sûr, vos propositions d’amélioration. Vous pouvez me contacter à l’adresse suivante: roberta.maggio@woluweboard.eu.

Merci de votre confiance !

Sara Roda, coordinatrice de la task force sur la Sensibilisation à la protection de la vie privée

Je suis une juriste portugaise, vivant à Bruxelles depuis 2009, et je prépare actuellement un doctorat dans le domaine de la protection des données et de l’innovation.

J’ai deux enfants à l’école primaire, P1 et P5 – section PT.

J’ai été au Conseil d’administration de l’APEEE entre 2016 et 2017 pour faire avancer la discussion sur la prévention de la violence dans la cour de récréation de notre communauté scolaire, et je suis heureuse d’entendre que notre direction de l’école travaille continuellement pour traiter cette question.

Actuellement, j’aimerais sensibiliser l’opinion publique à la nécessité d’enseigner la protection de la vie privée (numérique) et des données personnelles à l’école. Les enfants et les élèves doivent être préparés à la société numérique qui les entoure, en réalisant que nous contribuons tous à la « datafication » de leur vie, qui peut avoir de vastes implications et d’éventuelles conséquences à long terme sur leur bien-être.

L’enseignement scolaire doit préparer les élèves à devenir de meilleurs citoyens numériques (et confiants), avec des connaissances suffisantes pour comprendre ce qu’il faut partager ou non, tout en respectant les autres – ce sera mon objectif et j’espère pouvoir compter sur votre soutien.

Michael Teutsch

C’est ma première année au sein du conseil d’administration de l’APEEE et aussi la première année de mes enfants dans notre école. J’ai une fille en S1 et un fils en S3, dans la section de langue allemande. Tous deux sont très heureux de leur nouvelle école ! Mon troisième enfant, âgé de 15 ans, a des besoins éducatifs spéciaux et va dans une école belge. Lorsque nous nous sommes renseignés sur les écoles pour elle il y a plus de dix ans, les écoles européennes n’étaient pas encore prêtes à admettre un enfant atteint du syndrome de Down. J’espère sincèrement que cela serait possible aujourd’hui !

J’ai rejoint le conseil d’administration de l’APEEE en espérant que cela me permettra de contribuer à faire de notre école une communauté d’apprentissage composée d’élèves, d’enseignants, d’autres membres du personnel et de parents. Je pense qu’ensemble, nous pouvons faire de l’école un lieu encore meilleur pour l’apprentissage, l’enseignement et le développement personnel. Comme je travaille dans le domaine de l’éducation, et plus particulièrement sur les écoles et le multilinguisme à la Commission européenne, j’espère pouvoir utiliser, en tant que parent, une partie de mon expérience professionnelle pour les discussions dans notre école. Cela pourrait concerner des questions telles que la meilleure façon de promouvoir un enseignement et un apprentissage fondés sur les compétences, l’apprentissage dans le monde numérique ou l’éducation inclusive. Je me réjouis de travailler avec tous ceux qui s’intéressent à ces questions (et à d’autres sujets pédagogiques) qui sont importantes pour nos enfants et notre école. Mon adresse électronique est la suivante : michael.teutsch@woluweboard.eu

Renate Repplinger-Hach

Chers parents,

Je suis juriste et fonctionnaire de la Commission européenne, je travaille à la Commission européenne dans l’unité « Transport routier » de la DG CLIMA. Mon mari et moi avons quitté Bonn pour Bruxelles en 1996 afin de travailler pour l’Union européenne.

Notre fille a passé le Bac à l’EEB2 l’été dernier, et notre fils fréquente le S6 de la section germanophone.

C’est la deuxième fois que je rejoins le conseil d’administration de l’APEEE. J’ai déjà été membre de 2011 à 2016 et vice-présidente pour les affaires pédagogiques au cours des trois dernières années.

Ma motivation pour rejoindre le conseil d’administration est de contribuer à faire entendre les préoccupations des parents et de faire pression, par l’intermédiaire de l’APEEE, pour une application cohérente du nouveau système de notation et une information transparente des élèves et des parents. Je veux également travailler ensemble dans toutes les écoles pour exiger des États membres des tables de conversion équitables. Les parents doivent insister conjointement pour que les notes du BAC résultant du nouveau système de notation soient converties en systèmes nationaux de manière équitable et que l’accès à l’université pour nos enfants ne devienne pas plus difficile.

Je suis également intéressé par les questions pédagogiques concernant l’enseignement secondaire en général.

Meilleures salutations,

Renate

Raquel Jimenez Lopez

 

J’ai un fils à S3FR qui a rejoint l’EEBII en septembre dernier. J’ai la double nationalité belge et espagnole. Je suis né et j’ai été élevé à Bruxelles.

À l’EEBIV, j’ai été membre du groupe de travail de l’APEEE sur le soutien à l’apprentissage pendant près de trois ans.

Au cours de sa vie scolaire, tout élève peut avoir besoin d’une sorte de soutien pédagogique. Dans ce contexte, certaines dispositions peuvent être mises en place en fonction des difficultés rencontrées. Ils aideront l’enfant à réaliser son plein potentiel à l’école. Ce soutien, mis en œuvre à court, moyen ou long terme, permettra à l’élève de poursuivre ses études dans les meilleures conditions possibles. Je voudrais partager ma propre expérience dans le domaine du soutien scolaire dans les écoles européennes, non pas en tant qu’expert, mais simplement en tant que parent. Je crois qu’il est essentiel de mieux informer les parents et de les aider à s’orienter vers les moyens pertinents qui sont disponibles dans notre système scolaire. Une main amicale et un soutien éclairé peuvent certainement y contribuer.

Dans un contexte où l’inclusion est de plus en plus mise à l’ordre du jour dans notre société, les parents et le conseil d’administration de l’APEEE peuvent également collaborer pour travailler à une plus grande inclusion dans nos écoles. Travailler main dans la main avec les autres groupes de travail des APEEE de Bruxelles nous permettrait de parler d’une seule voix et de devenir plus efficaces dans notre démarche vers une plus grande inclusion.

Marjo Toivo

Je suis une nouvelle membre du conseil d’administration, représentant la section finlandaise. J’ai deux filles, en P3 et P4. Nous avons déménagé de Finlande à Bruxelles il y a 2,5 ans, et ma fille aînée a donc commencé l’école primaire en Finlande.

De par ma formation (M. Sc. en sciences alimentaires), la sécurité alimentaire et la sécurité au travail sont des sujets qui me tiennent à cœur. C’est pourquoi je suis membre du groupe de travail sur les cantines, du groupe de travail sur la santé, la sécurité et la sûreté et du groupe de travail sur la conformité et l’évaluation des risques. Je suis représentante au sein du comité d’éducation pour la maternelle et le primaire et la remplaçante de Minna au secondaire. Je suis également membre des groupes de travail « Communauté active » et « Développement de la communauté scolaire ». Je suis représentante information et j’ai fait du bénévolat à l’école, à la bibliothèque du primaire, à la vente de livres de seconde main et aux voyages scolaires. J’espère que cela me donne des outils, comme l’expérience du Lean, pour un bon travail au sein du Conseil d’administration. N’hésitez pas à me contacter: marjo.toivo@woluweboard.eu

 

The Turandot opera building bridges across the language sections at EEB2

Roberta Maggio, an APEEE board member and a dedicated parent in the Italian section, interviews Antonella Casillo and Lucia Scoca who brought the project ‘Opera at school’ to EEB2

 

– Please tell us a little bit about the project: what is it exactly and how it came about that the EEB2 students are participating in it?

Almost 1 year ago, we proposed the project to the Director Arnedo, with the great enthusiasm of the teachers of the Italian section who had already heard of this project in Italy. We wanted to demonstrate that the project could reach all the linguistic sections without any barriers.

We have to say that 1 year later, thanks to the support of the school direction and the effort of all the teachers, this goal is totally accomplished!

We have many linguistic sections participating in EEB2 such as Italian, French, Portuguese, Lithuanian, Swedish, Finnish; it is amazing to see all these children from primary singing together the airs of Turandot that is in Italian. This is the music power!

Moreover, we have other schools involved in the project for more than 1.000 students for this first year in Bruxelles: EEB1 (Uccle), EEB3 (Ixelles) and primary schools of Commune Woluwe Saint-Pierre (Ecole du Centre, Ecole Chant d’Oiseau, Ecole Joli Bois Primaire, Ecole Jolie Bois Individualisé) and « Le Piccole Canaglie ».

– What are the objectives of the project? Why do you think it inspired so many teachers to participate in it?

The project conceived by Europa InCanto is addressed to children, from 4 to 13 years old and introduces them to the magic world of Opera. The purpose is to create a new audience passionate of Opera. The method is easy to learn. Teachers and students are involved in a dynamic educational path, transforming it in a moment of fun and sharing.

The project, initially developed in Italy, advantages on the “easy listening” of popular melodies contained in Operas, simplified for primary school and easy to teach for normal school teachers, without a specific musical preparation.

The use of digital tools is also a key factor in the success of the learning process, in particular the use of a mobile app, with which as you can imagine children became immediately familiar. Most of them keep telling us that they sing everywhere: in the bus, at home, in the car with their parents.

This methodology since its beginning in Italy has been so successful that more than 250.000 children have participated.

For European schools this project has an added value because it combines a unique moment of sharing among many linguistic sections and is a successful example of multiculturalism.

– What impact on the school community do you see while the project is evolving?

We are used to come at EEB2 and the atmosphere is every time wonderful!

Children sing with hearts and faces, teachers are proud of them and accompanying them during the rehearsal. This is an immense pleasure to see all of them on the same side, pupils and teachers together inspired by the same things.

Children come to us and say us “thanks”. This goes beyond our imagination….

Through the Opera there is a full understanding of the story, a deep contact with the emotions inspired by the author, an insight of the culture, history… this is a full knowledge process and in addition, children are learning unconsciously because for them this is fun!

– What are the next steps in the framework of the project at EEB2 after the flash mob on February 19th and the performance of the EEB2 students at WHalll on February 21st?

We have to thank all the parents, which supported the project also singing at home, the parents’ representatives for their help in dealing with reservation of the tickets and a warm thanks to the school coordinator Cristina Piovani for her great job.

We had the chance to meet many volunteers during this extraordinary experience.

Recently, we met also a parent, Andrea Panizza (P2ITA) who will film the performance and helped us in doing a professional video for the institutional event. This is extraordinary; we could not effort without this help!

Performance and flash mob will be two major events where children from many different countries and languages will sing the famous arias from TURANDOT by Giacomo Puccini on the Esplanade of the European Parliament. This is a unique event. We also want to link the European Parliament to a joyful event. Hope the weather will be fine!

We encourage repeating this moment, for example during the school fete or at school exhibitions. Do not be shy!

– There is quite a lot of interest for the project from different national and international institutions like tv channels, embassies, cultural centres, the European Parliament. How do you envision the future of the project? Is there a continuation possible for the next year, perhaps with a different opera piece?

The project has received the support of the Ambassador of Italy in Belgium, and in Belgian schools it benefits from the OLC Programme (Programme d’Ouverture aux Langues et aux Cultures) in partnership with the Communauté Wallonie-Bruxelles.

Of course, we hope to continue the big success of this year bringing more students learning Opera… stay tuned.

The Turandot costume atelier in the Lithuanian section

Reporter: Elita Petraitenė

Finally, costume making! It means the Opera InCanto performance is getting closer!

Andrius Jelaga P2 LTA teacher responsible for rehearsals for LT children taking part in school project is full of energy on Thursday evening, February 13th. The day before he was flying around the city with a scooter looking for materials for costumes. Well, 42 Lithuanian kids are participating! So, on Thursday evening a parent (even grandparent!) of every child passed by to help with costumes. The evening was very productive!

And some pictures:

The Turandot costume ateliers in the Finnish section

Reporter: Pia Pistol

Quite a lot of parents were present on Tuesday night, February 11th, I think around 15, plus some kids. It was a rather enjoyable event, considering that the majority of the parents joined the activities after a working day. Work got organized quite organically with people moving around to help those who were struggling with the task at hand.

I spoke to the teachers (Riina Niutanen for P2 and Niina Viima for P5). Both felt that overall the pupils were happy to participate in the project. Niina did say that some pupils of her class were less enthusiastic, whereas Riina said that her pupils were really thrilled about every aspect of the project, including the shiny golden tissue bought for the costumes (asking her: “Is this made of real gold?!”).

Both teachers felt that the project is run in a very professional manner by the organizers. Riina pointed out that the concept is quite suitable for our school in that there is a clear process to follow (and the concept had already been tried out and proven to work in Italy). This type of project is rather easy to implement in a school where there are a number of sections running more or less autonomously.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Turandot costume ateliers in the Italian section

Reporter: Roberta Maggio

These pictures have been taken in P2 and P4 ITA section during the making off phase of the costumes for participating in the Turandot show. A special thanks to all the parents and teachers who have dedicated their time and energy in this great project.

 

Comments are closed